La Nouvelle-Aquitaine, pionnière du drone français

Le pavillon du Pin Galant de Mérignac accueillait du 10 au 12 octobre l'UAV Show, premier rendez-vous européen du drone civil. Organisé par la technopole de Bordeaux Technowest, ce salon conforte la région Nouvelle-Aquitaine dans son statut de leader dans ce domaine.

Les drones poursuivent leur ascension. Au propre comme au figuré. Dans un bourdonnement incessant, chaque exposant tente de vanter au mieux les mérites de son appareil. Caractéristiques techniques sans cesse plus impressionnantes, prix de plus en plus abordables et démonstrations en vol à l'appui. Ces appareils sont désormais très perfectionnés.

Sur près de 1300m² de surface, 70 exposants de 10 nationalités différentes ont présenté pendant trois jours les dernières innovations en matière de drones civils. Innovations qui concernent autant les modes d'utilisation que les progrès technologiques.

Si le domaine militaire s'est depuis longtemps emparé de cette technologie, elle a tardé à toucher le secteur civil. D'abord vus comme guère plus que des voitures volantes télécommandées, les drones ont peu à peu trouvé une multitude d'applications auprès des particuliers. Particulièrement dans le domaine de la photographie, où ils offrent de nouvelles perspectives et prises de vue.

C'est pourquoi la technologie progresse si vite : il y a une réelle demande, et le marché des drones civils est en constante progression. L'UAV show est donc incontournable, comme l'explique Alexandre Liagre, directeur commercial de la société Aeromapper : "Aujourd'hui, en France, l'UAV Show est le seul salon réunissant toute la filière drone. Il nous permet de nouer des contacts avec d'autres professionnels du milieu, de faire découvrir notre technologie, et d'étoffer notre réseau de partenaires."

La Nouvelle-Aquitaine, terreau fertile pour l'innovation

Des technologies innovantes ont d'ores et déjà émergé en Nouvelle-Aquitaine dans des domaines aussi variés que l'environnement, la logistique ou encore la santé. Le projet Drone for Life a ainsi pour ambition de sauver des vies, en permettant le transport urgent de matériel médical entre hôpitaux. Le projet a démarré en 2015 et regroupe le CHU de Bordeaux, Abbott, BeTomorrow, Sysveo, l'Agence régionale de santé Aquitaine, DSAC-SO Aquitaine et le cluster AETOS. L'objectif initial de commercialisation en 2017 n'a cependant pas été atteint.

Le projet PELICAN, associant la société girondine AirMarine et le géant du e-commerce Cdiscount vise quant à lui à mettre en place une solution innovante de livraison des colis sur le territoire girondin. Le Projet d'Etude de Livraison de Colis Aérien en Nouvelle-Aquitaine, consiste à mettre en service des drones capables d'acheminer des colis de 5 à 10 kg depuis Cestas -où sont basés les entrepôts de Cdiscount - à un point-relais à Bordeaux en 30 minutes. Le Conseil régional vient de débloquer une subvention de 500 000 euros pour soutenir le projet.

Enfin, l'entreprise girondine Reflet du Monde vient de mettre au point un drone d'épandage d'une envergure inégalée : il peut transporter plus de 10 kilos de charge jusqu'à 20 mètres du sol, et répandre des produits agricoles sous la forme de graines, de liquides ou de capsules. Développé par deux entreprises coopératives agricoles, ces drones coûtent 50 000 euros pièce et leur pilote doit disposer d'un brevet de pilote professionnel.

Nicolas Le Roy, responsable innovation au Technopôle de Mérignac revient sur le soutien apporté à la filière drone par la Région Nouvelle-Aquitaine et la Métropole de Bordeaux:

Sept grands groupes (dont Thales, Dassault, EADS et Safran), plus de 300 entreprises représentant environ 20 000 emplois et un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros contribuent à faire de la région Nouvelle-Aquitaine un centre névralgique de la filière aéronautique française.

La filière des drones ne représente encore que 150 à 160 millions d'euros de chiffre d'affaires en France. Pourtant, le Président de la région Alain Rousset n'a pas lésiné sur les moyens pour développer l'attractivité du territoire: « La Nouvelle-Aquitaine a été la première région de France convaincue du potentiel d'une filière drone en créant le cluster Drones AETOS dès 2010. Ce cluster regroupe plus de 100 acteurs des services et systèmes de drones : start-ups, PME, grands groupes, laboratoires de recherche ou encore établissements d'enseignement supérieur.»

Ce cluster, créé en partenariat avec la société Thales, vise à créer les conditions favorables à l'émergence de la filière drone en Aquitaine, et à soutenir les projets en recherche & développement. « Dans la filière drone régionale, comme pour d'autres filières émergentes, l'innovation est considérée comme l'élément essentiel de différenciation dans la conquête de nouveaux marchés », assure Alain Rousset.

Technowest : un pôle économique d'envergure

La région a récemment lancé un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) baptisé Drone City, visant à développer de nouveaux services et usages de drones en zone urbaine. Suite à cet AMI, 14 projets collaboratifs ont été déposés dans des domaines aussi variés que la logistique, les infrastructures ou l'environnement. Une rencontre avec chaque porteur de projet déterminera l'instruction des dossiers. Seuls huit d'entre eux seront retenus au terme du processus de sélection. « Au delà de cet AMI, qui embrasse volontairement un champ large de domaines applicatifs, l'ambition de la stratégie Drone City est de faire de la Nouvelle-Aquitaine la région pilote de l'usage des drones en ville »

Dans l'aire métropolitaine bordelaise, la filière drone peut s'appuyer sur la présence de la technopole Technowest. Celle-ci compte désormais cinq centres de services : l'Aeroparc situé à Mérignac, spécialisé dans les activités ASD (Aéronautique, Spatial, Défense) ; l'Ecoparc de Blanquefort dédié aux éco-technologies ; Newton à Bègles regroupant des projets autour de l'urbanisme et Copernic à Saint-Médard-en-Jalles, dédié au bâtiment intelligent et à l'immobilier.

L'Aeroparc, fer de lance de la filière aéronautique à Bordeaux, est constitué de 38 entreprises (start-up et PME) et dispose d'un fonds d'amorçage, d'un incubateur-pépinière, de deux centres d'affaires et du seul centre d'essais de drones en France.

Forte du succès du salon, la Nouvelle-Aquitaine entend donc s'imposer comme un acteur incontournable de la filière drone. Un marché en pleine expansion, qui devrait atteindre plus de 11,2 milliards de dollars en 2020 selon les analyses du cabinet Gartner.